économie Nouvelle-Zélande : Travailler moins pour travailler mieux ?

Dans le contexte actuel de crise sanitaire, la relance, ou du moins le maintien, de la croissance économique fait partie des plus grandes préoccupations des gouvernements. La solution du gouvernement néo-zélandais fait parler d’elle : réduire la semaine de travail de cinq à quatre jours.

Une entreprise néo-zélandaise a expérimenté ce modèle en 2018 et a obtenu des résultats positifs. Cette réussite a convaincu le gouvernement de Nouvelle-Zélande qui s’est penché sur la question. En mai dernier, la Première ministre avait annoncé que « ce modèle devrait être dupliqué à l’échelle du pays comme solution pour sortir de la crise économique post-Covid. ».

Le principe est simple, l’employeur permet à ses employés de prendre une journée de congé par semaine pour le même niveau de salaire. L’expérience menée par l’entreprise néo-zélandaise a démontrée que, le plus souvent, le jour de congé était en milieu de semaine et qu’il permettait aux collaborateurs de trouver un équilibre vie professionnelle/vie personnelle plus stable.

Baisse du niveau de stress, engagement dans l’entreprise, hausse de la motivation, amélioration des compétences, … Nombreux sont les avantages apportés par ce modèle. Néanmoins, il est applicable pour les postes de cadres essentiellement, pour qui la performance ne se mesure pas en temps mais en productivité.

Au-delà des frontières de l’entreprise, ce modèle peut permettre de soutenir l’activité économique du pays puisque les employés bénéficient d’un jour de plus pour se divertir, faire du sport, suivre des cours, voyager...

2020-11-04 00:00:00