économie « On ne peut pas tout gérer »

Ils demandent la mise en place rapide d’un numéro d’urgence unique, le 112, et des mesures concrètes face aux agressions dont ils sont de plus en plus souvent victimes.

Ce sont habituellement les éléments les moins turbulents au sein de cette Cocotte-Minute sociale qu’est le ministère de l’intérieur. Les sapeurs-pompiers ont cependant décidé, en cette rentrée, d’exprimer avec davantage de force leurs revendications et entendent, à l’instar de leurs collègues policiers ou gendarmes, obtenir rapidement des réponses, positives de préférence.

2019-09-08 00:00:00